FAIRE UNE PEINTURE A LA CARTE

GEO-GRAPHIE

" Un diagramme ne fonctionne jamais pour représenter un monde objectivé; au contraire, il organise un nouveau type de réalité. Le diagramme n’est pas une science, il est toujours affaire de politique. Il n’est pas un sujet de l’histoire, ni qui surplombe l’histoire. Il fait de l’histoire en défaisant les réalités et les significations précédentes, constituant autant de points d’émergence ou de créationnisme, de conjonctions inattendues, de continuums improbables. On ne renonce à rien quand on abandonne les raisons. Une nouvelle pensée, positive et positiviste, le diagrammatisme, la cartographie. "
Gilles Deleuze

..

« Le travail de Juan-Carlos Herrera Ugarte s’organise autour d’un axe principal en perpétuelle évolution, à partir duquel gravitent des nombreuses recherches périphériques qui viennent en soutien.

Sur des très grands formats, ses peintures établissent des cartographies bourrées des signes, selon une intense richesse de la couleur. Le plus passionnant dans ce travail plastiquement très tenu est la rencontre d’indices culturels divers fusionnant dans une forte unité, il y a, de ses origines latino-américaines, de fortes réminiscences de pictogrammes incas, des textiles indiens, rencontrant la peinture d’écriture post-conceptuelle et post-moderne, ainsi que le vocabulaire visuel de la micro-informatique. Il faut souligner la conscience de Juan-Carlos d’élaborer une manière de peindre, y compris dans ses choix techniques, située par rapport aux enjeux de la mondialisation. Prenant ses distances par rapport à toute modélisation, Juan-Carlos joue sur le dialogue entre les cultures.

Lentement, en assurant ses acquis, Juan-Carlos construit un travail puissant et ambitieux ».

..

« Artiste aux pratiques différenciées et singulières qui laissent néanmoins une place importante à la peinture, Juan Carlos Herrera Ugarte, développe des travaux qui s’originent souvent dans l’histoire du Pérou, auquel il ne renonce pas à faire référence tout en s’inscrivant profondément dans les préoccupations des pratiques de l’art le plus contemporain.
Par sa curiosité naturelle, sa disponibilité d’esprit ainsi que son goût pour le débat Juan Carlos développe un travail dont le sérieux est nourri d’un travail théorique largement au service de sa pratique artistique, donnant de la profondeur et un certain humour à ses réalisations ».

FORMATION

2003-2008 Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy

2008 Obtention du DNSEP avec les félicitations du jury

2006 Obtention du DNAP avec les félicitations du jury

1998 – 2002 Ecole Nationale Supérieure Autonome des Beaux-arts « Diego Quispe Ttito » - Cusco
Obtention du diplôme de fin d’étude - 2ème Prix de peinture et 4ème étudiant sur 44 pour l’ensemble de la promotion

1997 – 1998 Alliance Française – Cusco
Obtention du diplôme d’Etude Approfondie de la Langue Française (DELF)

1996 Collège « San Juan Bautista de la Salle » - Cusco